MAROC

-

Situation

En dépit de l’évolution réelle que ce pays connaît certaines mœurs répressives gardent encore toute leur agressivité, notamment la condamnation sociale et le bannissement des jeunes mères célibataires qui peuvent, par désespoir, recourir à l’infanticide ou à l’abandon de leur nouveau-né.

Suivant une implication de Vivere il y a 19 ans naissait à Agadir l’association Hayati, (en arabe: “ma vie”), grâce à l’engagement bénévole de personnes responsables sur place dont le but essentiel est le soutien aux mères seules en grande difficulté et à leurs enfants en bas âge, ainsi que l’assistance aux bébés abandonnés et la prévention de futurs abandons. 

La prostitution reste encore un moyen de survie pour certaines femmes seules, et de nouveaux enfants peuvent être le fruit de ces relations-là. Autant d’enfants qui ne seront pas légalement reconnus. Parmi les mamans qui sont ou ont été mariées on retrouve également des souffrances intolérables : violences conjugales aboutissant à l’abandon, la fuite, et en tous cas à la déresponsabilisation des pères.

Situation à fin 2019: À notre grand regret, au terme de dix-huit ans d’une activité intense et épanouie ayant assuré à plus d’un demi-millier d’enfants une sauvegarde qui eut été improbable sans cette action, l’association Hayati a décidé son auto-dissolution. La passation des activités à d’autres structures locales a été menée à bien.

Objectifs

Assistance aux mères seules en très grande difficulté et à leurs enfants :

  • Apporter un soulagement immédiat aux mamans en grande difficulté, offrir une alternative aux dérives possibles vers la délinquance ou la prostitution ;
  • Éviter, grâce à une vraie prise en charge des enfants, les risques de précarisation de la santé infantile, de maltraitance, d’abandon, voire dans les cas extrêmes d’infanticide ;
  • Enfin, à travers la réussite des deux premiers objectifs, contribuer à faire de ces personnes de futurs citoyens responsables dans la société. 

Partenaire : Hayati

-

-

Réalisations

  • Les enfants inscrits en dix-huit ans d’activité (2001 à 2019): 591 portés par 459 mamans.
  • Les enfants déclarés à l’état civil grâce à l’action de Hayati: 131
  • Les mamans aidées extra-muros: 198 au total
  • Mamans ou enfants soutenus avec une aide particulière extra-muros :
    en 2016: 15 aides individuelles
    en 2017: 17 aides individuelles