Syrie Transnistria Abolition Sud Kivu

Chères et chers Membres et Amis,

 

Il est peu fréquent que Vivere retienne l’attention de journalistes talentueux écrivant dans des périodiques estimables. Les dernières semaines ont été bienveillantes sur ce plan : vous verrez en attachés trois articles récents offrant une analyse, par des professionnels avisés et indépendants, des implications de notre mouvement sur divers fronts.

 

1°    SYRIE :

S’étant rendu sur place le mois dernier, Mike H. a travaillé durant une semaine avec l’équipe locale. L’article de L’Évènement syndical explique l’essentiel. Il nous reste à vous transmettre les salutations et les remerciements des courageux bénévoles Syriens composant l’équipe ‘Vivere-Syrie’, s’adressant particulièrement aux donatrices & donateurs qui ont eu un geste généreux envers les actions que nous y soutenons. Ces vaillants amis espèrent que notre solidarité leur permettra de poursuivre, en les intensifiant, les secours vitaux aux enfants et aux femmes dont la vie est menacée.

 

2°    TRANSNISTRIE :

Dans la lutte contre le trafic des êtres humains, Vivere collabore depuis octobre 2011 avec l’association locale Jenskie Initsiativy, basée à  Tiraspol. L’article de L’Hebdo relate un échange avec Dasha Artemii, jeune psychologue travaillant en première ligne auprès des victimes, qui a pu nous rendre une courte visite à Lausanne.

 

3°    ABOLITION DE LA PEINE DE MORT ET DE L’EMPRISONNEMENT à VIE D’ENFANTS :

L’assemblée générale du 17 mai a été l’occasion du lancement public de cette campagne/action, visant 13 pays pour ce qui est de la peine de mort et environ 72 pays pour l’emprisonnement à vie. L’article de Le Temps rend compte des explications de Bernard Boëton, responsable chez nous de cette opération. Le résumé de cette action figure aussi en attaché.

 

——————–

 

SUD KIVU, Rép. Dém. du Congo :

 

En attaché vous verrez une alerte reçue aujourd’hui-même de notre partenaire dans la plaine de la Ruzizi, l’ass. ACMEJ. Il est question des ravages commis par des éléments infiltrés provenant du Burundi, exactions allant crescendo dans cette région depuis des années.

 

Par ailleurs, en octobre dernier Vivere a noué un nouveau partenariat à Kazimia, localité très enclavée en territoire de Fizi, avec l’association villageoise ‘Femmes et éducation des Adultes’ (FEDA). À la pointe sud de la presqu’île d’Ubwari cette région subit depuis de longues années les affrontements armés entre factions rebelles et troupes gouvernementales, qui à tour de rôle s’en arrachent le contrôle au prix d’innombrables victimes civiles. Dans ce contexte, avec FEDA nous avons identifié dix-neuf jeunes filles âgées de 14 à 18 ans, orphelines pour la plupart et vivant d’expédients, dont les études primaires avaient été brutalement interrompues par fait de guerre. Chacune de ces filles souhaitait être rescolarisée mais faute de moyens c’était inenvisageable. Moyennant soutien régulier et suivi individuel de chaque cas par la FEDA il a été convenu de rendre une chance d’écolage à ces 19 jeunes ; chacune a donc été équipée et inscrite dans l’une ou l’autre des écoles rurales à proximité. Les résultats scolaires en fin de cette première période sont positifs, nous ferons une évaluation sur place le mois prochain. Coût par élève et par année : CHF 50- ( € 45,80). Vivere souhaite bien sûr être en capacité de continuer cette action à la prochaine rentrée.

 

Description: SAM_0787 Description: SAM_0795 Description: SAM_0801 Description: SAM_0793 Description: SAM_0782 Description: SAM_0785
Description: SAM_0788 Description: SAM_0791 Description: SAM_0703 Description: SAM_0794 Description: SAM_0789 Description: SAM_0786
Description: SAM_0790 Description: SAM_0792 ONDOSHA DIEUDONNE Description: SAM_0783 Description: SAM_0800 Description: SAM_0701 Description: SAM_0784

 

—————-

 

Avec nos salutations cordiales les meilleures,

Le comité de Vivere

 

Rectangle à coins arrondis: Depuis sa création en 1999 Vivere est mû uniquement par des bénévoles. Sans coûteux dispositifs pour la recherche de fonds ou le marketing, et sans loyers à supporter, nos frais de fonctionnement sont à moins de 2%. Cette gestion spartiate du mouvement n'est possible que grâce à votre solidarité.

 

 

 

 

 

 

 

 

Vivere  7, av d’Yverdon  C.H.1004  Lausanne          contact@vivere.ch            www.vivere.ch         CCP 17 – 709 738 – 6

Prix des droits de l’homme de la République française, mention spéciale, 2007                                        membre de la FEDEVACO

association à but non lucratif régie par les articles 60 et suivants du code civil suisse, politiquement et confessionnellement indépendante

reconnue d’utilité publique