Brèves et invitation

Contact Vivere

 

Chères et chers Membres et Amis,

 

1°          Rendez-vous à retenir s’il vous plaît :

 

–          Maroc :      29 novembre, 18h00 présentation des activités de Hayati, notre partenaire au sud du pays, par Bacha et Abdallah Taoufiq qui en sont les responsables sur place.    Vous êtes cordialement invités à :

International School of Lausanne (ISL) 

Salle ‘Multi-Purpose Room’ NA 211, à l’étage du bâtiment principal,

Chemin de la Grangette 2

Le Mont sur Lausanne 1052

(plan ci-dessous en pied de page. Bus TL 22 – Clochatte )

 

–          Marché : 8, 9 et 10 décembre : vous serez bienvenus à visiter le  stand de Vivere au Marché de Noël Solidaire, Pôle Sud, av Jean-Jacques Mercier 3, 1003 Lausanne.

 

 

2°     Syrie :  parmi les nouveaux cas de bébés pris en charge en Octobre pour un complément nutritionnel, cinq sont nés et se trouvent encore en prison avec leurs mamans incarcérées. Notre équipe sur place parvient à les assister intra-muros.

 

 

3°      Iran :  le 19 octobre nous attirions votre attention sur la situation de Zeinab Sekaanvand Lokran, une Kurde d’Iran de 22 ans, risquant d’être exécutée à l’issue d’un procès inique au cours duquel elle a été reconnue coupable du meurtre de son mari. Elle avait 17 ans au moment des faits. De source sûre Vivere est informé que, heureusement, son exécution a été différée et qu’elle bénéficie maintenant de l’assistance d’un avocat indépendant qui va interjeter appel en se basant sur l’article 91 du code pénal islamique. L’issue du procès en appel sera à suivre avec grande attention.

 

 

4°    La Mauritanie châtie les anti-esclavagistes !

 

La situation des militants réprimés dans ce pays est suivie de près par André Barthélémy, membre de Vivere, qui fait le point comme suit :

 

Un étrange procès se déroule en République Islamique de Mauritanie, à Zouérate, à plusieurs centaines de km de la capitale Nouakchott : 13 membres de l’association IRA ( Initiative pour la Résurgence du mouvement Abolitionniste) sont jugés en raison de leur engagement dans la lutte contre l’esclavage ! Alors que l’esclavage est interdit en Mauritanie depuis 35 ans, que cette interdiction a été intégrée dans la constitution elle-même, que ce crime est légalement qualifié de crime contre l’Humanité et passible de 20 ans de prison, le gouvernement mauritanien , au lieu de poursuivre les esclavagistes, réprime férocement ceux qui protestent et agissent pour l’éradication de cette tradition barbare.

 

L’IRA, ses militants et son président Biram Ould Dah Ould Abeid ( prix des Droits de ‘Homme de l’ONU)qui a récemment subi une longue peine de prison , sont un exemple de détermination et de courage pour tous les militants des droits de l’Homme.

 

Les 13 de Zouérate ont été condamnés en première instance à de lourdes peines de prison ( 3 à 15 ans) pour leur participation à une manifestation et de soi-disant violences contre les forces de l’ordre. Le Haut Commissaire aux Droits de l’Homme de l’ONU  a estimé  que les poursuites engagées contre eux étaient « destinées à étouffer des groupes et des individus qui agissent pour les Droits de l’Homme ». A Zouérate où le procès a été délocalisé pour éviter les manifestations de soutien à leur cause , ils ont subi la torture, une  pratique récurrente en Mauritanie.

 

Le jour même de l’ouverture du procès de Zouérate,  une plainte contre X   pour tortures et traitements cruels a été déposée au Tribunal de Grande Instance de Paris. Maître William Bourdon , l’un des avocats des plaignants, a  assuré que « les plaignants ont identifié une vingtaine de hauts gradés comme responsables bien connus pour être les architectes de la torture en Mauritanie ». En vertu de la compétence universelle, la France peut et doit procéder à l’ arrestation des tortionnaires et les juger.

 

Vivere exprime sa pleine solidarité avec les 13 de Zouérate  et exige l’annulation des peines prononcées en première instance, la libération immédiate des  militants et la mise en place d’une enquête indépendante sur les allégations de torture afin que leurs auteurs soient jugés.

* * *

Avec nos salutations cordiales et en vous remerciant de votre attention,

Le comité de Vivere

Rectangle à coins arrondis: Depuis sa création en 1999 Vivere est mû uniquement par des bénévoles. Sans coûteux dispositifs pour la recherche de fonds ou le marketing, et sans loyers à supporter, nos frais de fonctionnement sont à moins de 2%. Cette gestion spartiate du mouvement n'est possible que grâce à votre solidarité.

 

 

 

 

 

 

 

 

Vivere  7, av d’Yverdon  C.H.1004  Lausanne          contact@vivere.ch            www.vivere.ch         CCP 17 – 709 738 – 6

Prix des droits de l’homme de la République française, mention spéciale, 2007                                        membre de la FEDEVACO

association à but non lucratif régie par les articles 60 et suivants du code civil suisse, politiquement et confessionnellement indépendante

reconnue d’utilité publique

 

Plan d’accès à l’ISL :

https://www.google.ch/maps/place/Ecole+priv%C3%A9e+International+School+of+Lausanne/@46.5447102,6.6377226,15z/data=!4m2!3m1!1s0x0:0xb60a972b096eecf6?hl=fr

 

cid:image002.jpg@01D19E22.A87A9EA0